PC bang

Par Adrien LEE, Présentateur télé et radio

PC bang

De véritables stars ! Au même titre que les groupes de K-pop ou les sportifs de haut niveau, les « gameurs » professionnels sont de véritables idoles et la Corée du Sud est la reine incontestable et incontestée de cet univers virtuel. C’est elle qui mène le jeu à travers le monde.

Si le sens du mot « gameur » vous échappe, c’est un terme générique employé pour nommer les joueurs de jeux vidéo. Il est question ici de MMOG (Massively Multiplayer Online Game) c’est-à-dire de jeux vidéo qui se jouent en ligne, en grand nombre, et très souvent par équipe. Oubliez la gameboy, la nintendo, ou la playstation, il faut se glisser dans une toute autre dimension, celle dans laquelle les joueurs sont tous connectés et s’affrontent en temps réel avec une énergie et une passion à couper le souffle. Cette industrie des e-sports (electronic sports) est, depuis quelques années déjà, en pleine effervescence et connait un succès phénoménal auprès d’un public plutôt jeune.

Un petit cr la tête ! eux ? Ne quittez pas votre écran, les PC bang ont tout prévu. Photo : kr003790

Comme le laisse sous-entendre le titre de cet article, l’aire de jeu favori des gameurs est le « PC Bang ». Cette appellation « PC bang » qui signifie « salle PC » désigne des espaces équipés d’ordinateurs. Tout comme les « norae bang » (karaoké coréen) ou les « jjimjil bang » (sauna coréen), les « PC bang » constituent une des facettes saillantes de la société coréenne d’aujourd’hui. Allons à la découverte des particularités de ces cybercafés.

Comme dans beaucoup d’autres pays développés, la popularité des cybercafés en Corée croît au début des années 2000 du fait de la pénétration limitée d’internet dans les foyers à cette époque. Ces espaces de connexion internet ont depuis bien évolué. Révolu est maintenant le temps où les cybercafés de la péninsule attiraient des personnes souhaitant simplement surfer sur le web ou envoyer des emails. Aujourd’hui, tous les Coréens, quel que soit leur âge et leur sexe, se promènent un smartphone en main et bénéficient à tout moment de réseaux wifi gratuits haut débit même dans le métro. Les PC bangs sont de ce fait devenus des espaces avant tout spécialisés dans les jeux vidéo multi-joueurs en ligne. Leur public est varié, on y rencontre aussi bien des garçons que des filles, des étudiants et des salariés, jusqu’aux touristes intéressés par ce monde vibrant… et parfois inquiétant.

Même si vous n’êtes pas amateur de jeux vidéo, l’expérience vaut le détour. Lors d’une prochaine visite au pays du matin calme, Il vous suffira - si l’aventure PC bang vous tente - de flâner un moment dans la rue pour trouver un de ces espaces. Pas difficile puisqu’il y en a une multitude. En effet, la Corée compte à ce jour environ 25 000 PC bang avec une forte densité dans les zones urbaines. Il faut cependant savoir que ces cybercafés n’ont pas pignon sur rue et il vous faudra le plus souvent descendre dans les sous-sols ou monter dans les étages.

En poussant la porte d’un de ces établissements, vous découvrirez des rangées entières d’ordinateurs hi-tech siégeant devant de gros fauteuils joufflus bien confortables laissant dépasser uniquement les crânes des clients. Ici, tout comme dans les casinos, pas de fenêtres ni d’horloges qui risqueraient de vous rappeler à l’ordre ! Les adeptes de PC bang restent souvent scotchés des heures durant devant leurs écrans, certains y passant même la nuit voire des nuits d’affilée. Ne soyez donc pas surpris si vous apercevez quelques personnes endormies dans leurs fauteuils inclinés et d’autres la tête effondrée sur leur clavier. Tout comme les « convenient stores », les PC bang sont ouverts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Et, si cela peut rassurer les parents inquiets, la loi coréenne protège les mineurs de moins de 16 ans en leur imposant un « couvre-feu » de minuit à 6 heures du matin.

Compte tenu de la nature du lieu, la dénomination « cyber-lounge » me semble plus appropriée pour décrire ces espaces de grand confort qui offrent une qualité de service inégalable. Après avoir choisi votre poste de « travail », calez-vous bien au fond de votre siège et détendez-vous, vous allez pouvoir profiter des services offerts sans avoir à vous fatiguer : pour commander à boire ou à manger, par exemple, pas besoin de vous déplacer puisque tout se fait à partir de votre poste en l’espace de quelques clics. Le menu couvre tous les goûts et toutes les faims. Vous aurez évidemment le choix entre une variété de boissons chaudes ou froides, et de snacks coréens de tous genres, sucrés, salés, épicés ou mixtes. Pour ceux qui ont plus qu’un petit creux, des plats plus élaborés sont également disponibles tels que hamburgers, gimbabs, mandus, sans oublier les fameux bols de ramyeon (nouilles instantanées) qui sont avalés en deux ou trois coups de baguettes, les yeux rivés sur l’écran. Enfin, comme vous le savez si vous connaissez un peu la Corée, ici, le client est roi. C’est ainsi que vous serez servi sur un plateau directement à votre domicile, entendez votre poste. A noter, pour les palais plus capricieux, que certains espaces autorisent même les livraisons de plats cuisinés provenant de restaurants du coin.

Venons-en aux jeux eux-mêmes, vous ne serez pas déçu car la liste est longue. Voici quelques exemples de jeux populaires dans les PC bangs : StarCraft, League of Legends, Battlegrounds, Lineage, Sudden Attack, Overwatch, Fifa Online… Les versions les plus récentes des jeux proposés sont préinstallées sur chaque machine et prêtes à démarrer au quart de tour. Le caractère impatient des Coréens et leur accoutumance à la culture du « ppalli ppalli » (vite vite) font que tous les ordinateurs sont ultra rapides fonctionnant à une vitesse de connexion internet à vous couper le souffle. Avec, pour compléter le tableau, des cartes graphiques puissantes et des écrans géants mesurant parfois jusqu’à 32 pouces, vous êtes garantis d’en avoir plein les yeux !

Ainsi, pour les gameurs, les PC bang sont de vrais paradis qui leur permettent d’assouvir tous leurs désirs en matière de jeux vidéo. Toutes les conditions idéales y sont réunies pour conduire à un dépassement et une amélioration des performances (électroniques) des joueurs.

L’expérience est d’autant plus appréciable qu’elle ne se fait généralement pas seul. Il est fréquent de voir des élèves, des étudiants, des amis ou des couples arrivés en groupe pour se divertir et passer un bon temps ensemble. C’est un des passe-temps favoris des jeunes et une aire de jeu où ils se retrouvent à la sortie des cours pour se distraire. Pour d’autres, c’est plus encore : c’est un moyen de s’exprimer ou une échappatoire qui leur permet de se déconnecter du monde réel et d’évoluer dans leur propre bulle virtuelle, un univers où ils deviennent les maîtres absolus.

Beaucoup vous diront qu’il y est facile de perdre la notion du temps et de rester des heures à jouer sans être dérangé par quoi que ce soit. Cependant - heureusement pour nous - le risque de ressortir ruiné est très faible étant donné que les prix sont tout à fait abordables : à partir de 1500 wons (1,15 euro) de l’heure avec prix dégressif jusqu’à 500 wons (0,40 euro) pour les abonnés.

A noter, les PC bang sont ouverts à tous et non exclusivement aux gameurs. Si vous le désirez, vous pouvez entrer et vous contenter de regarder des vidéos, des dramas, des films ou bien simplement surfer sur le web. Certains établissements vont même plus loin et offrent des sièges doubles pour les couples ou les amis proches. Bref, une chose est certaine, un PC bang est un espace 100% divertissement !

Boosté par la popularité de tous ces cybercafés modernes, le monde du « gaming » continue son expansion à travers le monde et bien évidemment à travers la Corée, considérée par tous comme la capitale des e-sports. La Fédération Internationale des e-Sports (Ie SF) est d’ailleurs basée à Séoul et a pour mission de promouvoir cet univers électronique. Cette industrie florissante voit chaque année son nombre d’adeptes croître et les compétitions internationales se multiplier. Suite à leur succès sidérant, certaines de ces rencontres sont d’ailleurs retransmises sur des chaînes de télévision et en ligne. Nul besoin de mentionner en outre les millions de vues sur Youtube.

Afin de répondre à l’engouement que suscitent les e-sports et l’ampleur de ce phénomène mondial, cette pratique sera pour la première fois une épreuve sportive médaillée aux Jeux Asiatiques de 2022, et le Comité International Olympique envisage actuellement d’ajouter cette discipline aux jeux de Paris 2024. La compétition va être rude pour tous les gameurs qui décideront de relever le défi, alors pas une minute à perdre, rendez-vous au plus vite dans un PC bang pour perfectionner votre jeu !

Mais, n’oubliez pas que les jeux c’est comme l’alcool, ça peut faire tourner la tête !





Cet article est extrait du numéro 97 de la revue "Culture Coréenne", publication du Centre Culturel Coréen. Pour découvrir ce numéro dans son intégralité, cliquez ici.


Les derniers programmes

affiche tout programme
Concerts / Spectacles
Dans le cadre du festival Mouvements

Dimanche 23 juin

Concerts / Spectacles
Concert du groupe nuMori

Vendredi 14 juin 19:00

Concerts / Spectacles
Concert de sortie du CD de Min...

Mercredi 12 juin 19:00