Nouveautés : DHARMA POÈMES

 Nouveautés : DHARMA POÈMES

Prends soin de maman

Le jour où Sonyŏ disparaît, égarée dans la métropole, ses enfants, devenus adultes, voient un abîme s’ouvrir devant eux. Ensemble, ils se démènent pour la retrouver. Et, chacun à son tour, ils explorent ce lien unique qui les liait -les lie encore- à leur mère. Les attentions quotidiennes, au village où ils ont été élevés, les espoirs qu’elle plaçait en eux, son soutien indéfectible... Eux qui sont partis vivre leur vie, laissant derrière eux cette femme uniquement préoccupée de leur bonheur, se heurtent à son absence. Au vide auquel elle les confronte. Au vertige de la disparition...

Un hommage bouleversant à l’amour maternel, unique, universel et absolu.
Shin Kyung-sook, née en Corée en 1963, compte parmi les auteurs phares de sa génération. Elle a remporté, dans son pays, plusieurs prix littéraires prestigieux.

Ed. Oh ! Editions

Qu’est devenu l’homme coince dans l’ascenseur ?

Chez Kim Young-ha -écrivain brillant dont la critique coréenne dit qu’il est le parfait reflet de la sensibilité urbaine d’aujourd’hui-, les vampires ne mordent pas, les écrivains ont peur de leur ombre, et c’est pas amour qu’un homme devient invisible. Lorsque ses histoires se colorent de fantastique, c’est une étrangeté qui serait comme l’empreinte rémanente d’une vérité philosophique. Parfois, dès le réveil, vous avez le pressentiment que tout ira de travers. Une de ces journées où les gestes les plus simples comme se raser, prendre le bus ou monter dans un ascenseur peuvent avoir des conséquences désastreuses. Où la succession de catastrophes devient une cascade de gags révélateurs de l’absurdité de notre condition. Entre Kafka et Buster Keaton, des nouvelles scintillantes d’humour noir. Un régal !

Ed. Philippe Picquier

Va, ne te retourne pas

Lee Man-hee, né en 1954, s’est imposé depuis les années 1990 comme le plus important des auteurs post-modernes. Les trois textes traduits ici, Va, ne te retourne pas, Fleurir-Faner, Fleurir-Faner, Éteignez, s’il vous plaît ! sont emblématiques de ces fictions sur le fil du rasoir où les personnages ne cessent de jouer leur destin dans un monde absurde. Un condamné à mort et sa maîtresse devenue nonne n’en finissent pas de se quitter, trois vieillards attaquent souterrainement un temple, un couple se démultiplie en six personnages en quête de sens... Son écriture, très forte, joue avec les codes et nous entraîne dans un labyrinthe où le quotidien se met à tourbillonner en situations aussi comiques que catastrophiques.

Ed. Imago

Dharma poèmes

Depuis plusieurs siècles, la Corée est le pays des poètes. Aujourd’hui encore, les jeunes Coréens sont des lecteurs qui vénèrent la poésie et les poètes sont considérés comme des hommes doués d’une sa- gesse de la vie que nul ne peut leur contester. La langue et la culture coréennes étaient déjà porteuses du virus de la poésie et le modernisme n’a pas réussi à effacer la tradition poétique.
Sont présentés dans ce livre, pour la première fois en français, des poèmes de Park Je-chun, figure centrale du courant actuel de la poésie coréenne spiritualiste d’inspiration bouddhiste.
Une introduction à ces poèmes présente l’histoire de la poésie coréenne et son rôle dans la société.

Ed. Sombres Rets

La Corée dans ses fables

Comment parler d’un autre pays ? A moins de se laisser aller à ses impressions, ou à répéter ce qu’on aura entendu sur place ou lu, la question n’est pas simple. S’astreindre des années à en étudier la langue, l’histoire, la littérature, est un bon viatique mais ne vaccine pas contre l’opinion, l’idée toute faite... La méthode ici choisie, la sociocritique, se propose de ne fonder la réflexion que sur ce que les Coréens disent d’eux-mêmes... Il s’agit donc de prendre au sérieux et même au pied de la lettre ce que la Corée, les Corées disent d’elles-mêmes, et surtout le discours de victimisation qu’elles partagent. Ainsi, tous les lieux communs, miracle, nationalisme, sont-ils remis en perspective, en particulier avec le social-darwinisme. Car ce que dit de lui un pays n’est ni vrai ni faux mais forme l’ensemble de ses représentations identitaires. Ce qu’on appelle ici des fables. Analysables ... Traducteur, professeur de coréen à l’Inalco, P. Maurus dirige la collection « Lettres coréennes » chez Actes Sud.

Ed. Actes Sud

Chuchotements

Ecrits au retour d’un voyage au Tibet, en 1997, les poèmes de « Chuchotements » témoignent chez Ko Un d’une prise de hauteur dans son partage d’une langue poétique qui dit le monde dans toutes les dimensions. Comme les grues de l’Himalaya, le poète se meut à haute altitude, d’où son regard embrasse une perspective spatio-temporelle à l’échelle plusieurs fois millénaire de l’histoire universelle et du cosmos...
Ko Un, célèbre écrivain sud-coréen (plus de 130 volumes de poèmes, essais et fictions) a grandi sous l’occupation japonaise et fut très marqué par les mas- sacres de la guerre de Corée (1950-1953). Entré dans les ordres bouddhistes en 1952, il en sort dix ans plus tard pour se consacrer pleinement à sa carrière. Militant actif contre la dictature et les injustices sociales, il a été emprisonné à plusieurs reprises.

Ed. Belin

Les Coréens

Séparée de la Corée du Nord dès 1945, la Corée du Sud connut la dictature et un tel retard économique que, il y a vingt-cinq ans encore, rien ne laissait augurer du formidable « miracle coréen » d’aujourd’hui. Devenue une démocratie et un modèle de développement économique, la Corée se fait actuellement de plus en plus présente dans le monde...
En explorant tous les aspects de la société coréenne, Pascal Dayez-Burgeon nous fait découvrir les Coréens d’hier et d’aujourd’hui...

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’ENA, l’auteur est un familier de la Corée puisqu’il y a été diplomate de 2001 à 2006. Pascal Dayez-Burgeon est actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences de la communication du CNRS.

Ed. Tallandier

Sous l’eau, l’obscurité

Une banlieue sans âme de Séoul, fin des années 1980... Là vivent Min-Sun, petite écolière de huit ans, et sa soeur aînée. Dans une Corée en pleine expansion économique, Min-Sun et sa soeur, comme beaucoup d’enfants de leur âge, sont poussées par leur mère à devenir “de petites battantes”. Bien malgré elles, elles doivent enchaîner les cours de soutien privés... dont le très redouté cours de natation. La soeur de Min-Sun finira par trouver sa place, alors que Min-Sun, elle, se rebellera...
L’auteur, Yoon-Sun Park, est née en 1980 à Séoul. Après des études de design graphique, elle a travaillé comme illustratrice de livres pour la jeunesse et comme auteur de bande dessinée. Elle habite désormais en France, à Angoulême.

Ed. Sarbacane

« The Housemaid », de Im Sang-soo


Provinciale un peu naïve, Lee Euny est engagée comme aide-gouvernante dans une riche maison bourgeoise. Le mari, Hoon, va en faire sa maîtresse...La vie de toute la maison va alors être bouleversée...

Charnel thriller chez les nantis, « The Housemaid » est un remake, éblouissant et incisif, de « La Servante », grand succès du cinéma coréen du début des années 1960.

M6 Vidéo

« Les foudres de Dieu », de Kim Yu-Jin


Au 15e siècle, pendant le règne du roi Sejong, la dynastie coréenne Joseon se voit menacée par l’Empire chinois des Ming, pour lequel elle représentait, à l’époque, un obstacle à son expansion territoriale. Afin de défendre son royaume, le roi Sejong développe secrètement une arme d’une puissance inégalée. Mais les espions chinois en découvrent le secret et tuent l’homme en charge du projet...

Des combats palpitants et virevoltants, de l’action... Un véritable feu d’artifice !

Elephant Films/S.P.H.E.



Cet article est extrait du numéro 82 de la revue "Culture Coréenne", publication du Centre Culturel Coréen. Pour découvrir ce numéro dans son intégralité, cliquez ici.

Les derniers programmes

affiche tout programme
Autres
Modification de l’horaire de l’exposition
Expositions
« Séoul – Paris, l’étoffe des rêves de...

Du 4 décembre 2019 au 9 mars 2020

Expositions
« VOYAGE DANS L’UNIVERS DU WEBTOON...

Du 21 novembre 2019 au 31 mars 2020