Nouveautés

Nouveautés

GÉNÉALOGIE DU MAL
de JEONG You-jeong
Traduit du coréen par
Choi Kyungran et Pierre Bisiou

Yujin, vingt-six ans, se réveille un matin dans l’odeur du sang. Jusqu’à ce jour, c’était un fils modèle qui se pliait à toutes les règles d’une mère abusive et angoissée. Une mère qui gît au pied de l’escalier, la gorge atrocement ouverte d’une oreille à l’autre. Que s’est-il passé la nuit dernière ? Seuls des lambeaux d’étranges images émergent de la conscience de Yujin, et le cri angoissé de sa mère….
Pour trouver la clé qui déverrouille sa mémoire, il va devoir remonter seize ans plus tôt, lorsque tout s’est joué. Retrouver la scène initiale, impensable, insupportable. Seize années de secrets, de silence, d’une vie contrôlée dans ses moindres détails, jusqu’à ce que tout bascule…
Ce thriller dérangeant et obsédant, d’une exceptionnelle acuité psychologique, suit à un rythme haletant la radicale transformation d’un jeune homme ordinaire en un dangereux prédateur.

Editions Philippe Picquier




TROIS GÉNÉRATIONS
de YOM Sang-seop
Traduit du coréen par
Kim Young Sook et Arnauld Le Brusq

Dans la famille Jo, trois générations se côtoient : le grand-père, patriarche enrichi, conservateur et autoritaire, le père, homme moderne mais faible qui a embrassé le christianisme en même temps que la boisson et les femmes, et le fils, Deok-ki, étudiant déjà marié et père de famille, qui sympathise avec les marxistes. Nous sommes à la fin des années 1920, dans une Corée sous domination nippone. Ces trois hommes et leurs proches se heurtent et se querellent. Lorsque la santé du grand-père se détériore, les intrigues d’alcôve se déchaînent. Qui sera l’héritier ? Ce récit, paru en 1931, est un des grands classiques de la littérature coréenne. Saga familiale et portrait d’une société en mutation, il passionne par ses rebondissements autant que par son réalisme, d’une grande modernité littéraire.
Auteur de récits et romans, Yom Sang-Seop (1897-1963) est le pionnier du réalisme et du naturalisme coréen. Son œuvre est couronnée de nombreux prix littéraires.

Editions ZOE




« POÈME »
Avec François CHENG & BANG Hai Ja

Il s’agit là du 1er livre d’artiste réalisé par Bang Hai Ja édité par les Éditions d’art de la galerie du Bourdaric. En réunissant ainsi François Cheng et Bang Hai Ja autour d’un poème choisi par l’artiste, l’éditeur a souhaité synthétiser de la plus belle des manières cette rencontre d’âmes exceptionnelle.
L’intervention directe de l’artiste dans le livre, dont chaque exemplaire comporte deux œuvres originales réalisées sur papier coréen, rend chaque exemplaire unique ; tous sont numérotés
(de 1 à 30) et accompagnés des signatures de l’artiste et du poète.
Cet ouvrage, associant un grand écrivain francophone et une artiste coréenne de haute volée, constitue le 23e volume de la collection « D’un jardin à l’autre » des Éditions du Bourdaric installées à Vallon Pont d’Arc en Ardèche. A découvrir !

Editions du Bourdaric




COMPRENDRE LES COREENS
de Jean-Yves RUAUX

Comprendre la Corée ? C’est s’attaquer à un puzzle aux pièces vagabondes : Sud, Nord, 38e parallèle, Pyongyang, Séoul, zone démilitarisée très militarisée, Kim Il-sung, Park Chung-hee, bouddhisme, pentecôtisme, catholicisme rebelle… Le pays a été amputé, unifié puis redécoupé par les invasions. Comprendre les Coréens, c’est essayer de savoir pourquoi la dynastie des Kim du Nord revendique l’héritage magique de Tangun. Comprendre les Coréens, c’est détailler les composantes de leur mélancolie créative, de leur nationalisme voyageur. C’est appréhender leur appétit vorace pour les religions. C’est observer un pays extravagant qui préfère les chamanes aux analystes pour accompagner sa prodigieuse fuite dans la modernité. Avec un maître-mot : Ppalli, ppalli. Vite, vite !

Editions Riveneuve




LE VER A SOIE MARQUE D’UN POINT NOIR
de RA Hee-duk
Traduit du coréen par KIM Hyun-ja

Les poèmes de Ra Hee-duk (lauréate, en Corée du Sud, de nombreux prix dont les prestigieux prix Hyeondae munhak et So-wol) invitent le lecteur à saisir l’étrangeté du quotidien, à faire un pas de côté. Dans Le ver à soie marqué d’un point noir, un arbre avale un oiseau, un serpent pleure, un passant revêt un habit de cendres blanches... La puissance de cette poésie tient dans cette reconnaissance incertaine du monde, dans ce vacillement des impressions. À cette singularité se mêle une réflexion sur l’intime, sur ces « affects fugaces que le sujet perçoit comme des moments de vertige »…
Un recueil de poèmes d’une étrange beauté, à découvrir.

Editions Cheyne




DICTIONNAIRE INSOLITE DE LA COREE DU SUD
de Cédric DU BOISBAUDRY

La Corée du Sud déconcerte assurément. Dans ce pays à la croissance exponentielle, tout va vite, dans un tourbillon de lumières et de bruits. On en connaît la K-pop, qui déferle sur la jeune génération. Mais sait-on que, lors des épreuves orales du baccalauréat, les avions ont interdiction de voler, que l’on peut traverser une ville de long en large sans perdre de vue une église et qu’au Pays du Matin clair les ventilateurs sont associés à un danger de mort ? Ici, la division du pays semble n’être qu’un lointain souvenir, que seules les bases américaines et la DMZ rappellent. Conjuguant de manière étonnante modernité et tradition, la Corée du Sud ne peut être… qu’insolite.

Editions Cosmopole



Cet article est extrait du numéro 96 de la revue "Culture Coréenne", publication du Centre Culturel Coréen. Pour découvrir ce numéro dans son intégralité, cliquez ici.

Les derniers programmes

affiche tout programme
Expositions
15e Biennale d’Art contemporain de...

Du 18 septembre 2019 au 5 janvier 2020

Autres
5e édition de « Asia Now »

Du 16 au 20 octobre

Autres
Festival du Kimchi Coréen 2019

Samedi 19 octobre 11:00-16:00