Les Kids Cafés en Corée

Par Caroline BOULLAY, Fondatrice d’Inside Corea

Les Kids Cafés en Corée

À vous chers parents, à vous qui passez votre temps à travailler, qui ne disposez pas d’espaces verts ou d’aires de jeux à proximité dans votre quartier, à vous que vos adorables petites têtes blondes ou brunes font parfois devenir chèvres... J’ai la solution magique pour vous : les Kids Cafés !
Mais qu’est-ce qu’un Kids Café me demanderez-vous ? Un Kids Café, c’est tout simplement un café transformé en terrain de jeu qui permet aux enfants de s’amuser en toute liberté pendant que vous, parents, vous prenez votre temps autour d’un verre ou d’un repas, seuls ou en compagnie d’amis.

Déjà très développés en Corée et surtout à Séoul, qui en compte déjà au moins un à deux par district, ces cafés connaissent un véritable boom depuis quelques années ! On peut tout à fait expliquer ce phénomène par l’augmentation des cafés et restaurants qui affichent un NO KIDS ZONE sur leur porte d’entrée et particulièrement dans les secteurs touristiques : Jeju, Busan, Séoul...
C’est ainsi que des familles accompagnées d’enfants de moins de 13 ans se voient souvent refuser l’accès à ces lieux de restauration ou de détente. Certains parlent de discrimination, d’autres apprécient à nouveau le calme de ces lieux où les enfants se comportaient comme sur un terrain de jeux : cris, courses, caprices...

Il est de plus en plus reproché à certains parents de ne plus éduquer aussi bien leurs enfants qu’autrefois... Ce qui est un peu le cas dans tous les pays... Lassés des turbulences des jeunes enfants que les parents n’arrivent plus à maîtriser, certains ont fait le choix du NO KIDS ZONE. Mais que dit la loi coréenne à ce sujet ? Rien justement ! Ainsi, en Corée, on peut refuser l’entrée de son établissement à des enfants en toute impunité. Ce sont les réseaux sociaux qui se chargeront après coup de faire justice...

Mais revenons à nos KICA, le diminutif de Kids Cafés pour les Coréens. N’ayant pas d’enfants pour ma part, mais fréquentant des amis qui en ont, on m’a très rapidement proposé de me joindre à des sorties Kids Cafés. J’ai tout de suite décliné, car en tant qu’enseignante en élémentaire, j’avais déjà ma dose d’enfants dans la semaine et je me voyais mal arriver dans un lieu bruyant avec des enfants gambadant allègrement partout... Il faut croire que ma vision du Kids Café était complètement faussée...

C’est mon amie Olivia Lee Prost, une franco-coréenne, qui a réussi l’exploit de m’emmener dans un Kids Café. Cette jeune mère de deux enfants, très sollicitée, a un emploi du temps de ministre et le plus simple était donc de se retrouver dans un Kids Café, après quelques mois sans avoir réussi à nous voir. Nous nous sommes rendues avec son fils Louis qui n’avait pas encore trois ans au Lilliput Café de Hannam-dong. Et là, j’ai été tout de suite séduite par la décoration très chic de l’espace, par la diversité des activités proposées aux enfants, par le nombre d’animateurs chargés d’encadrer les enfants et par la qualité de la restauration.

L’enfant peut développer différentes compétences grâce aux activités proposées. Même en tant qu’adulte, je n’ai pu m’empêcher de participer à certaines. J’ai tout de suite retrouvé mon âme de petite fille curieuse et avais envie de toucher à tout…

Voici donc un petit descriptif des espaces de jeux proposés :
- le bain de boules en plastique avec un écran interactif : outre le plaisir de plonger au milieu des boules, l’enfant est amené à tester son habileté et sa précision en jetant des boules sur un écran pour faire disparaître des objets qui apparaissent sur celui-ci
- le tapis gonflable : on se propulse, on saute, on se roule sans aucune crainte de se faire mal
- la cuisine : tout équipée avec non loin le rayon marché qui propose tous les produits du quotidien
- les déguisements : de toutes sortes avec un stand de maquillage très sophistiqué
- le coin calme avec banquette et livres
- un espace construction : gravats, tracteurs, légos, duplos...
- un espace sportif : on grimpe, on rampe, on se suspend, on monte, on descend...
- un espace jeux : collectifs, individuels, manuels ou intellectuels
- un coin poupées
- des véhicules dans toute la salle pour circuler
- un espace boutique pour les parents

Très vite, le petit Louis qui avait ses habitudes est parti comme une flèche mener sa vie, tout de suite accueilli par les animateurs qui circulent dans les différents espaces pour veiller à la sécurité des enfants et qui les stimulent pour jouer. Nous nous sommes attablées avec Olivia. Autour de nous, une mère travaillait sur son ordinateur, deux jeunes couples bavardaient tranquillement et quelques groupes de femmes se racontaient certainement les derniers potins... Nous avons pu ainsi rattraper le temps perdu. Je m’inquiétais même de ne pas voir Louis.... Un superbe risotto a ensuite atterri comme par enchantement devant moi et là, je n’ai vraiment pas été déçue... Nous avons passé deux bonnes heures dans ce lieu qui ne ressemblait à aucun autre de ma connaissance. J’en suis sortie ravie. Quant à Louis, il ne voulait plus partir... La petite blessure au doigt qui le tracassait avant son arrivée au café avait disparu comme par enchantement !

Au Premium Kids Cafe Lilliput de Hannam-dong avec le Lilliputien Louis !

Tous les Kids Cafés ne se ressemblent pas, il en existe plusieurs gammes et à des prix divers qui s’expliquent par les services proposés.

Tout d’abord, je vous propose de découvrir les Kids Cafés basiques. Ce sont en général de petits espaces non affiliés à des grands conglomérats. Pour deux heures, le tarif est en général de 5000 à 7000 wons pour un enfant. Les parents sont, quant à eux, dans l’obligation de consommer une boisson au minimum. Peu recherchés par les touristes, ces endroits sont souvent fréquentés par la population locale. On y retrouve des activités qui mettent aussi bien en valeur la motricité que le langage ou la réflexion et l’imagination. Bien pour un café ou une boisson, mais il ne faut rien espérer d’exceptionnel concernant la restauration.

Les Kids Cafés Premium, ensuite, comme celui où je suis allée. Ce sont souvent des franchisés affiliés à de grosses entreprises. Les prix y sont plus élevés : compter entre 12 000 et 15 000 wons l’entrée pour deux heures pour un enfant. Encore une fois, les parents sont obligés de consommer. Plus d’animateurs, des plats de grande qualité et beaucoup plus de jeux à disposition expliquent la différence de prix avec les Kids Cafés basiques.

Les Kids Cafés thématiques proposent une autre alternative aux deux précédents types. Trop petits pour être considérés comme des parcs à thème, ils peuvent être assimilés à des Kids Cafés. L’un de ces cafés présente un univers autour de Tayo ! Mais oui, Tayo, le petit bus, un personnage dont la série animée a été diffusée sur la chaine EBS à partir de 2010. Dans ce café, il sera évidemment question de sécurité pour les enfants. On en retrouve un autre consacré au fameux Pororo, le petit pingouin qu’on ne vous présente plus... Il y a aussi les Cocomong Kids Cafés, Cocomong étant lui un petit singe animé. Pour ces cafés, les prix grimpent de manière significative. L’entrée y est payante pour les adultes et pour les enfants, pouvant atteindre jusqu’ à 10 000 wons par adulte et 20 000 wons par enfant toujours pour un temps limité de deux heures. Chaque dépassement de temps vous aidera à vider votre portefeuille...

Enfin, on ne peut pas terminer ce tour d’horizon sans parler des Kids Cafés spécialisés. Si en général, les Kids Cafés accueillent gratuitement les enfants de moins d’un an...c’est parce que l’enfant reste la plupart du temps dans sa poussette près de ses parents. Certains cafés ont donc fait le choix de proposer des espaces pour nourrissons et jeunes bambins de moins de 36 mois. Ce sont les Babys Cafés. D’autres disposent même de matériels pour des séances aquatiques ! Les Arts and Crafts Kids Cafés s’emploient, eux, à développer l’imagination et le côté créatif des enfants. Ils sont surtout recommandés pour les enfants plus âgés à partir de sept ans... Ici, les parents paient leurs consommations et le matériel requis pour participer à un atelier : marionnettes, tableaux, perles, plumes... L’atelier est bien entendu animé par un animateur. Certains de ces cafés proposent une activité phare, différente chaque semaine. Les Cooking Kids Cafés se mettent en tête de former des mini chefs ! Et cette énumération est non exhaustive...

D’autres cafés accueillent les familles de manière insolite : les cafés d’animaux. Vous consommez une boisson entouré d’animaux que vous pouvez photographier, caresser et câliner, du plus domestique au plus sauvage : chats, chiens, moutons, ratons laveurs, perruches, lémuriens, tortues, caméléons... Une idée originale et une spécialité bien coréenne ! Même si certains crieront au scandale…

De retour en France, j’étais curieuse de savoir si, pendant mes sept années passées en Corée, ce genre de cafés était apparu chez nous, notamment à Paris. Quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’effectivement, certains espaces de ce type avaient vu le jour, mais conçus avec des concepts complètements différents. On est bien loin de retrouver dans l’Hexagone ce que j’ai pu voir en Corée. J’ai tout de même eu la surprise de constater qu’il existait en France une Fédération Internationale des Cafés des Enfants. Ce sont souvent des associations de parents qui font tourner ces cafés qui reposent essentiellement sur le bénévolat. Et aussi les talents des parents qui permettent la mise en place d’ateliers de parole, de création, de jeux, tout cela à des prix défiant toute concurrence. Ce sont de réels projets participatifs où tout le monde est mis à contribution des plus petits aux plus grands. Le Cafézoïde à Paris en est un exemple parfait (vous pouvez retrouver une liste de ces cafés pour enfants sur le site cafedesenfants.com). Il n’en reste pas moins que certains espaces/cafés proposent des ateliers ayant des visées plus lucratives...

Si je devais vous proposer un café insolite à Paris, pour toute la famille et à un prix raisonnable, c’est Oya que je vous recommanderais. Situé dans le 13e arrondissement, près des Gobelins, ce café propose plus de 500 jeux pour toute la famille ! L’Office de tourisme de la ville de Paris le recommande d’ailleurs aussi : « L’Oya est un café insolite situé dans le quartier des Gobelins, dans le 13e arrondissement. Insolite par son concept : on y vient pour tester l’un des 500 jeux de société disponibles. Petits et grands sont bienvenus, il y en a pour tout le monde. Les propriétaires, passionnés, parcourent le monde et dénichent de véritables trésors pour offrir une sélection éclectique : stratégie, sport, réflexion, hasard, adresse, culture, mémoire… Pour une somme raisonnable, on prend un verre et on profite, sans limite de temps, du jeu de son choix. Les jeux sont également disponibles à la vente. ». Mais des lieux de ce type sont quand même chez nous assez rares. En France, il est de plus en plus difficile de trouver des activités à faire avec des enfants qui ne soient pas trop onéreuses. Les prix des places de cinéma et des parcs d’attraction dépassent parfois l’entendement... L’amusement et la culture des jeunes coûtent souvent chez nous fort cher, alors qu’en Corée, beaucoup d’activités sont proposées aux enfants gratuitement ou à prix modéré.

En France également, même s’il y a plus de verdure à Paris qu’à Séoul, beaucoup de parents subissent le stress de leur travail et jouent de moins en moins avec leurs enfants. Et pourtant, on ne le redira jamais assez, ceux-ci ont besoin de jouer, d’imaginer, de rêver, de s’ennuyer même… et pas seulement besoin de bien travailler à l’école afin d’obtenir les meilleurs résultats. S’il y a bien un âge où il faut se divertir c’est celui de l’enfance...

Les avantages des Kids Cafés sont nombreux et leurs prix accessibles à toutes les bourses. Ces lieux permettent surtout aux enfants de s’amuser sans rester collés à des écrans ! Et c’est un avantage de taille quand on sait qu’en Corée, trop souvent, on met à la portée des enfants dès leur plus jeune âge des téléphones portables ou des tablettes. Exposition précoce à des écrans que beaucoup de pédiatres considèrent d’ailleurs comme très nocive pour la santé. Mais malheureusement, de nos jours, les jeux vidéos et les films ont remplacé les petites voitures et les poupées.

Quoi qu’il en soit, les Kids Cafés coréens sont eux de véritables espaces pour les enfants permettant de mettre en éveil leur motricité, leurs différents sens et leur capacités intellectuelles, tout cela de manière ludique et à peu de frais... Ils restent ouverts toute l’année, on peut s’y réfugier par temps froid ou lors de grandes chaleurs ! La Corée n’a pas fini de nous étonner !





Cet article est extrait du numéro 97 de la revue "Culture Coréenne", publication du Centre Culturel Coréen. Pour découvrir ce numéro dans son intégralité, cliquez ici.


Les derniers programmes

affiche tout programme
Concerts / Spectacles
Dans le cadre du festival Mouvements

Dimanche 23 juin

Concerts / Spectacles
Concert du groupe nuMori

Vendredi 14 juin 19:00

Concerts / Spectacles
Concert de sortie du CD de Min...

Mercredi 12 juin 19:00