Le ssireum inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO, une volonté commune des deux Corées

Le Ssireum, lutte coréenne traditionnelle, est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

L’Administration du patrimoine culturel coréen (CHA) a annoncé le 26 novembre que le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a décidé d’inscrire le ssireum de la Corée du Sud et de la Corée du Nord, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco lors de la 13ème session en république de Maurice.

Les deux Corées avaient présenté pour la première fois une double candidature pour l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Le nom officiel sur la liste est « Lutte traditionnelle coréenne, Ssirum / Ssireum ». Car les deux candidatures avaient été déposées séparément, « Ssireum, lutte traditionnelle en république de Corée » par le Sud et « Ssirum, lutte coréenne dans la République populaire démocratique de Corée » par le Nord.

Dans la compétition, les lutteurs saisissent la satba (ceinture de tissu, 샅바) enroulée autour de la taille et de la cuisse de l’adversaire et tentent de l’assommer en utilisant la force et les techniques. Les archives de ce sport se trouvent dans de nombreux artefacts, documents et dessins des Trois royaumes de Corée (Ier s. av. J.-C.-VIIe s. ap. J.-C.).

« Même si le Ssireum varie selon les régions, il remplit la fonction sociale de renforcer la solidarité et la collaboration au sein de la communauté », a déclaré le Comité.

Il s’agit du 20e patrimoine culturel immatériel sud-coréen à être reconnu par l’Unesco, et du 3ème pour le Nord.

« Le fait que les deux Corées aient accepté de fusionner leurs candidatures respectives est sans précédent », a déclaré la Directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay. « Cette inscription conjointe constitue un pas hautement symbolique sur le chemin de la réconciliation intercoréenne. »

Le président Moon Jae-in a salué l’inscription en disant que c’est le fruit de la coopération intercoréenne. « Promouvoir l’excellence et le caractère unique du patrimoine culturel coréen sera plus facile si les deux Corées travaillent ensemble », a-t-il déclaré sur Facebook.

eykim86@korea.kr

Les derniers programmes

affiche tout programme
Expositions
« Patterns » Exposition de l’Association

Du 29 mai au 15 juillet

Expositions
« Mémoire de 1919 : histoire de la...

Du 24 juillet au 15 octobre

Cinéma
La Corée au Festival International...

Du 30 août au 8 septembre