ContactsContacts
한국어

Accueil >  Infos  >  Communiqués de presse  > « Métamorphose », exposition d’installations d’OH You Kyeong

« Métamorphose », exposition d’installations d’OH You Kyeong


Le Centre Culturel Coréen présente, du 7 au 28 février 2007, « Métamorphose », exposition d’installations de OH You Kyeong. Cette artiste fait partie des sept jeunes artistes que le Centre a invités au cours de la saison 2006/2007, pour une exposition personnelle.

OH You Kyeong, actuellement en dernière année aux Beaux-Arts de Paris travaille dans l’atelier de Penone d’Arte Povera. Son travail pose la question du rôle de l’artiste en tant que thérapeute, ce qui nous apparaît comme un signe d’espérance en ce début d’année 2007.

Son oeuvre nous évoque l’univers de Joseph Beuys qui a travaillé avec la même idée de l’artiste comme « guérisseur », en utilisant de l’huile, symbole d’énergie, et le feutre, matériau chaud et protecteur. Chez OH, comme chez Beuys, l’acte de l’artiste en tant que chaman prend une place centrale. OH abolit la frontière entre les choses et l’humain à travers la résurrection de l’objet usé et cassé. OH utilise l’objet trouvé, même s’il est devenu inutilisable dans sa fonction première, et elle le soigne, elle l’emballe dans des pansements, des bandages, pour le protéger et lui donner de la chaleur. Ce geste chamanique est un processus thérapeutique au cours duquel l’objet se transforme en passant progressivement dans une autre dimension de la vie : il s’agit de la renaissance de l’objet, et les spectateurs partagent cette expérience à travers la contemplation.

Cette idée, qui est venue à OH lors de voyages au Ladakh en Inde près du Tibet, montre l’influence qu’ont sur sa démarche artistique le bouddhisme et le chamanisme, associés à l’utilisation par l’ Arte Povera de matières premières brutes. Par exemple, dans « La Chaise de sel », OH utilise le sel qui est un symbole de purification et de renaissance, ainsi qu’une protection contre les forces diaboliques. Dans « Branche guérie », OH enveloppe un arbre mort avec de la toile de chanvre, matière que portent traditionnellement les morts en Corée et qui symbolise le retour à la nature.

OH utilise souvent le rouge qui évoque en Occident le sang, le sacrifice, le danger et l’interdiction. Cette couleur est en Orient une métaphore du feu, source d’énergie, signe d’abondance et de fertilité. Dans « Centrage sur soi », c’est avec la pâte rouge utilisée en Orient pour apposer son sceau qu’elle inscrit des dates sur la toile comme dans un journal intime ou un calendrier. Dans ses oeuvres, le rouge est un signe de renouveau, l’objet abandonne sa fonction première, et, une fois « guéri », il passe du statut de simple chose fonctionnelle à celui de pure existence. En contemplant les œuvres de OH You Kyeong, nous assistons à une véritable métamorphose qui nous transporte dans une autre dimension de l’être.

Du 7 au 28 février 2007
au Centre Culturel Coréen
2 av. d’Iéna 75116 Paris – Tél : 01 47 20 83 86
du lundi au vendredi de 9h30 à 18h (jeudi jusqu’à 20h) et le samedi de 13h à 17h
(Vernissage le 7 février 2007 à 18h )



Communiqués de presse

Tout afficher

Printemps / Ete 2016 N°92

Cliquez-ici

Haut de la page