Exposition personnelle de beausoleil-Song miyang

Exposition personnelle de beausoleil-Song miyang

08 Oct Hôtel de Ville de Saint-Mandé 10 place Charles Digeon 94160 Saint-Mandé 94160 - Saint-mandé

Du 8 au 17 Octobre 2013 à l’Hotel de ville de Saint-Mandé

VERNISSAGE : le vendredi 11 Octobre 2013 de 18h à 21h au Patio de l’Hotel de Ville de Saint-Mandé / 10 place Charles Digeon

Une première exposition personnelle « Carnaval du corps » est instiguée par le Président du Centre Culturel Coréen, M. Mo Chul-Min pour le premier concours des jeunes artistes coréens en France en 2005. Une deuxième exposition, en 2006 à La Rochelle, se déroule dans le cadre du festival « Extrême oriental ». Puis, les œuvres de beausoleil-Song sont exposées en 2012 à Paris pour l’exposition « Passerelle ». En cette fin d’année 2013, le maire de Saint-Mandé Mr Patrick Beaudouin l’invite pour la quatrième fois à réaliser une exposition personnelle.

Après avoir suivi une formation d’arts appliqués et d’arts plastiques en Corée du Sud, l’artiste s’installe en France en 2000. Elle obtient un diplôme de l’Ecole des Beaux Arts de Versailles, section sculpture, puis rentre à l’Université Panthéon-Sorbonne en arts plastiques en 2005. Elle décroche un Master 2 en 2009 et continue à étudier en doctorat en 2011.

Pour cette quatrième exposition personnelle intitulée « La Grotte », elle présente un travail consistant à vérifier, transformer et imaginer son propre corps avec des moyens d’expression divers : installation, performance, photographie et vidéo. Une profonde introspection, une analyse de l’artiste par lui-même sont ici proposées au spectateur.
Le corps est lié à la mort et à la sexualité et reste tabou dans de nombreuses cultures - même s’il existe une différence de degré selon l’époque et la société. L’art qui parle du corps ou avec le corps suscite souvent le malaise, et engendre même des condamnations morales. L’art du XXème siècle n’a cessé de l’exploiter en le considérant comme un lieu de communication et de conflit, au-delà de l’image esthétisante de l’objet du désir. En particulier, de nombreuses artistes femmes ont soulevé, avec leur regard féminin sur le corps, la question dugender, l’un des grands sujets de réflexion dans l’art contemporain.

Concernant beausoleil-Songmiyang, la « perturbation » psychique et physique causée par les questions sur sa propre identité, pourtant souvent communes chez les individus expatriés, se trouve à l’origine de ses œuvres sur le corps et le visage. Elle crée des poupées et des masques avec une technique subtile inhérente à sa formation d’arts appliqués pour révéler le corps-machine, le corps étrange ou l’animalité dans le corps. Le tissu et le fil qu’elle utilise ont une signification particulière : le premier est l’extension de la peau et le second représente, selon elle, « un lien intime avec mon nouveau corps face aux autres ».

Cette exposition vous fera découvrir une artiste pleine d’audace et de subtilité

Exposition-vente du 8 Octobre au 17 Octobre 2013

  • Tous les jours de 8h45 à 12h et de 13h30 à 18h
  • sauf vendredi fermeture à 17h et samedi à 12h

Les derniers programmes

affiche tout programme
Expositions
Exposition de Kim Solbi CROSSING...

Du 12 septembre au 15 novembre

Autres
4e édition du Festival « Corée d’Ici...

Du 14 au 26 novembre

Conférences / Rencontres
Rencontre avec l’écrivain Kim Un-su à...

Lundi 12 novembre 18:30