Ateliers d’initiation à la cuisine coréenne

05 May L’Appartelier

80, rue des Tournelles
75003 Paris

Les samedis 5, 12, 19, 26 mai et 2 juin 2018 de 17h à 20h

Pour la deuxième fois, ces ateliers seront animés par Mesdames Yoo Seunghee et Baik Sung-hee, spécialistes de la cuisine coréenne. Ils offriront aux amateurs d’art culinaire la possibilité d’acquérir un savoir-faire pratique requis pour préparer de délicieux plats coréens, mais aussi des connaissances plus théoriques permettant de mieux appréhender l’esprit de cette cuisine à la fois saine et goûteuse. Cette formation se terminera par un repas, composé principalement de plats que les participants auront réalisés eux-mêmes.
Un vrai moment de convivialité à partager tous ensemble !


Samedi 5 mai 2018, 17h
Plats d’accompagnement : jjangachi et bae kakdugi

Croquants et goûteux à souhait, les légumes jjangachi absorbent le sel et la sauce de soja dans lesquels ils sont mis à mariner durant plusieurs jours. Ainsi conservés, ces légumes peuvent être dégustés tout au long de l’année et accommodés de toutes sortes de légumes de saison. Cet atelier permettra aussi de réaliser une autre recette, celle du bae kakdugi. Variante du kakdugi kimchi, celui-ci consiste en un kimchi de poire, plus facile à trouver en France que le radis blanc coréen traditionnellement utilisé dans la version originale.


Samedi 12 mai 2018, 17h
Les plats emblématiques de Jeonju (I) : kongnamul gukbap, accompagné de buchu et minari geotjeori

Pour cet atelier, nous vous proposons de préparer des plats typiques de la région du Jeolla du Nord, dont la ville de Jeonju est la capitale gastronomique. Egalement considérée comme la capitale gastronomique de la Corée, cette ville est réputée pour ses spécialités « entre terre et mer ».
Le kongnamul gukbap de Jeonju, plat centenaire, essentiellement composé de germes de soja et de riz, doit sa réputation aux germes de soja (kongnamul) cultivés dans la région. Ils sont cultivés dans le village traditionnel (Hanok Village) de Jeonju, à partir de soja séché. Ils contiennent de l’asparagine, acide aminé aidant à dissoudre l’alcool dans le sang. C’est donc un plat à recommander après un repas trop arrosé.
Quant au buchu et minari geotjeori qui l’accompagne, il s’agit d’un banchan qui, par sa fraîcheur, rappelle le printemps. Ce plat d’accompagnement est préparé avec du minari (appelé aussi persil japonais) et du buchu (ou ciboule de Chine). Leurs tiges sont assaisonnées de poudre de piment, sauce de soja et huile de sésame et constituent un plat simple mais néanmoins parfumé et délicat.


Samedi 19 mai 2018, 17h
Les plats emblématiques de Jeonju (II) : hongeohoe-muchim et nokdu-muk

Le hongeohoe-muchim consiste en des tranches très fines de radis blanc saumuré, assaisonnées de piment, de vinaigre, de sucre et d’ail. Celles-ci sont ensuite mélangées à de délicats morceaux de raie, d’oignons, de minari (herbe parfumée), d’oignons nouveaux et de piments verts. Dans la région du Jeolla, ce plat est généralement préparé lors de festins ou de fêtes traditionnelles. Il est généralement accompagné de nokdu-muk, gelée translucide à base de haricot mungo. Cette gelée n’ayant pas de saveur marquée, elle est le plus souvent assaisonnée de sauce de soja, de vinaigre et d’oignons nouveaux. Il s’agit d’un plat d’accompagnement très rafraîchissant, qui contrebalance bien la saveur épicée du hongeohoe-muchim.


Samedi 26 mai 2018, 17h
Les plats emblématiques de Jeonju (III) : duruchigi et makgeolli

À base de viande de porc tendre et savoureuse, le duruchigi est le fruit d’une parfaite alliance de celle-ci avec de nombreux légumes, le tout donnant un plat juteux et nourrissant. Doté de vertus digestives, il aide également à renforcer les muscles.
Pour accompagner cette recette, le breuvage idéal est le makgeolli (alcool de riz coréen). Sa fabrication sera également au menu de cet atelier. Il s’agit de l’une des plus anciennes boissons alcoolisées de Corée, qui se marie très bien avec le duruchigi.


Samedi 2 juin 2018, 17h
Les plats emblématiques de Jeonju (IV) : tteokgalbi et yeongeun jorim

Servi à la cour des monarques coréens, le tteokgalbi est un plat raffiné à base de viande de bœuf hachée. Il porte le nom de tteok car sa forme ronde rappelle celle des gâteaux de riz traditionnels. Il se différencie nettement des autres plats de galbi (viande grillée) par sa texture très tendre. Quant au yeongeun jorim qui l’accompagne, il s’agit de racines de lotus entières confites et parfumées. Le yeongeun jorim accompagne le riz et fait partie des banchan les plus souvent consommés au quotidien.

⊹ Inscriptions aux ateliers ouvertes à partir du 9 avril au Centre Culturel Coréen, au 01 47 20 83 86. Réservation téléphonique préalable impérative (merci de ne pas se présenter à l’atelier sans avoir été inscrit auparavant)

⊹ La formation est entièrement gratuite mais prévoir 15 € de frais d’ingrédients pour chaque atelier



L’APPARTELIER
80, rue des Tournelles
75003 Paris



ⓒKorean Food Fondation

Les derniers programmes

affiche tout programme
Expositions
Exposition de Kim Solbi CROSSING...

Du 12 septembre au 15 novembre

Autres
Festival « Ici en Corée » 2018

Du 1er au 17 octobre

Concerts / Spectacles
« La lettre »

Vendredi 5 octobre 19:00