« Made in Korea » Exposition de Kim Young-sup, Lim Hyunlak, Park Yoonyoung, Lee Eunsil

« Made in Korea » Exposition de Kim Young-sup, Lim Hyunlak, Park Yoonyoung, Lee Eunsil

22 Jan Cité Internationale des Arts 18 Rue de l'Hôtel de Ville 75004 Paris 75004 - Paris

Du 19 février au 8 mars 2016 à la Cité Internationale des Arts

A l’occasion de l’Année France-Corée, l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, pour la France, et le Noosphere Contemporary Art Lab, pour la Corée du Sud, s’unissent au sein d’un projet de double exposition d’art contemporain : en février 2016 à la Cité Internationale des Arts à Paris avec une exposition regroupant les œuvres de 4 artistes coréens, manifestation suivie en novembre 2016 par la présentation de 4 artistes français à Daegu au Musée d’art Kyungpook. Ces deux expositions croisées permettront, d’un bout du monde à l’autre, de faire découvrir aux amateurs d’art contemporain les spécificités artistiques propres aux deux pays.

Le titre « Made in Korea » a été choisi en référence au cachet appliqué sur les étiquettes des produits industriels en provenance de Corée, et véhicule dans le cas présent la notion de fierté et de confiance du monde de l’art coréen dans ces quatre artistes particulièrement représentatifs des tendances de l’art contemporain coréen de ces 20 dernières années. Entre peintures d’inspiration traditionnelle, art sonore ou encore installations diverses, l’exposition permettra au public d’apprécier l’éclectisme et la richesse de cet art, entre tradition, réappropriation et invention.

Kim Young-sup, diplômé de l’université Sejong à Séoul, poursuit ses études au département des arts visuels du Saar College of Fine Arts à Sarrebruck en Allemagne. Travaillant essentiellement le son et les installations, il met en parallèle images visuelles et ambiances sonores pour créer des œuvres originales.

L’artiste-performer Lim Hyun-lak est diplômé en arts visuels de l’Université Nationale de Séoul. Sa production laisse une large place à l’accidentel et à l’aléatoire. L’une de ses techniques de peinture consiste à faire des gestes particuliers, muni de pinceaux, au-dessus d’une feuille de papier traditionnel coréen et de tracer ainsi une empreinte des gestes fugitifs de l’homme. Il a par ailleurs travaillé sur les sensations liées au vent et au souffle qu’il transpose également en peinture

Diplômée de l’Université de Femmes Ewha, à Séoul en 1995, Park Yoon-young travaille et vit entre Séoul et Vancouver. Associant la calligraphie classique coréenne à une certaine forme de surréalisme, ses œuvres renferment de nombreuses références culturelles contemporaines. Elle a reçu plusieurs distinctions dont le prix de la Fondation Hermès.

Diplômée de l’Université de Séoul, Lee Eunsil a récemment été présentée comme une artiste prometteuse par le Musée National d’art contemporain de Corée. Sa peinture, s’inspirant de l’art traditionnel de l’estampe coréenne, semble être une représentation de scènes de rêve, dans lesquelles elle traite de sujets socialement tabous comme le désir, le sexe ou l’excrétion.

Commissaire d’exposition : Kang Hyo-yeun

Les derniers programmes

Afficher tous les programmes
Expositions
« WEBTOON ! – Spécial PyeongChang...

Du 19 janvier au 28 février

Conférences / Rencontres
« La culture coréenne dans les dramas...

Mercredi 21 février 18:30

Autres
Art Capital - Salon du Dessin et de...

Du 13 au 18 février