ContactsContacts
한국어

Accueil >  Programme  >  Expositions  > Exposition de Moon Sung-hyun « Après-midi »

Exposition de Moon Sung-hyun « Après-midi »

Du 6 octobre 2016 au 9 octobre 2016

Toute la journée

Bastille Design Center
74, Boulevard Richard Lenoir
75011 Paris


Du 7 octobre 2016 au 9 octobre 2016

Toute la journée

Lycée Jacques Decour
12, Avenue Trudaine
75009 Paris


Du 14 octobre 2016 au 27 octobre 2016

Toute la journée

Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris



Du 6 au 27 octobre 2016


Jeu et Esprit de l’eau L’aquarelle de Moon Sung-hyun

Moon Sung-hyun se trouve au sommet de sa carrière dans le genre de l’aquarelle. On pense que le grand prix et le premier prix d’artistes qui lui sont attribués à certaines récentes expositions d’art nationales peuvent être des récompenses pour sa vie soliraire en tant qu’artiste et en même temps, des diplômes pour lui demander de se libérer de la tendance des concours ouverts et établir son propre monde d’art unique. Maintenant, Moon Sung-hyun comme artiste se tient à un point zéro où il devrait abandonner ses performances préexistantes et se préparer à l’avenir. Le fait que l’aritste est bien conscient de cette réalité en face de lui est bien révélé dans son attitude déterminée du travail. Son exposition personnelle cette fois-ci est une collection de ses réalisations depuis ces deux dernières années ; elle montre une performance différente qu’auparavant en termes de forme de travail et de contenu.

L’aquarelle ou le média sur lequel Moon Sung-hyun a insisté plus de dix ans depuis sa première exposition personnelle est réputée comme un matériau incarné pour l’artiste. Pour lui, l’aquarelle n’est plus un matériau spécial ni une technique ; il pourrait être un outil utilisé habituellement comme un marteau ou un tournevis seculaire. Le changement de son attitude de travail se trouve juste à ce moment. Il accord une attention aux propriétés de l’aquarelle elle-même comme un ensemble d’outils, tandis que son attitude est ludique. Il affronte l’aquarelle comme une question juste au delà de la dimension des matériaux ou techniques, en profitant de sa nature et les propriétés avec son corps et son cerveau. Pour Moon Sung-hyun, la raison pour laquelle les propriétés de l’aquarelle sont considérés comme des objets ludiques peut être qu’il a incarné l’aquarelle, tout en en faisant l’expérience pendant longtemps.

Qu’est-ce que le jeu des propriétés eux-même d’aquarelle signifie dans les ouvres de Moon Sung-hyun ? Il doit signifier une méditation sur l’eau et la couleur ainsi que le plaisir de la couleur, la brillance, l’éclat ou la texture. Le secret de l’aquarelle est liée à la propriété de l’eau comme un moyen faisant varier les propriétés des peintures. L’aquarelle révèle ses couleurs quand il rencontre l’eau ; les couleurs sont exprimées sous une forme de devers modèles dans une harmonie colorée avec le papier. Moon Sung-hyun éprouve un monde littéralement organique, qui ne peut être exprimé ni en aquarelle, ni en peinture à l’huile, ni à l’acrylique, dans lequel il crée son propre univers miniature qui obéit à la loi de coïncidence. Les peintures collées et durcies sur le papier seront fondues à nouveau quand elles sont infiltrées par l’eau. Le temps que l’on trouve à travers le jeu des propriétés n’est pas chevauché, mais déconstruit.

Moon Sung-hyun présente à sa toile une image de paysage du bord de rivière à travers les propriétés et le jeu de l’aquarelle. Dans ses dernières oeuvres, cependant, la description réaliste du paysage sur laquel il a insisté a été remplacée avec quelques images abstraites et bidimensionnels ; l’immnse toile déployée sur le sol révèle un phénomène du bord de rivière, mais les effors pour dépeindre un rocher submergé ou la surface de l’eau ont été réduits au minimum. Au lieu de ça, l’artiste tourne autour de la toile pour saupoudrer ou exsuder la peinture, tout en ajustant la courbure de la surface de l’eau ; il joue une série de performances en appréciant les traces délicates de la peinture étant laissée par le geste. De l’autre point de vue, ce que Moon Sung-hyung insiste n’est pas une vue sur le paysage du bord de rivière mais une expression de l’eau et de la roche, leurs propriétés et les traces de tels activités.

Chez Moon Sung-hyun, le jeu des proprités d’aquarelle conduit à une médiation expérientelle sur l’eau. La rencontre entre le matériel d’aquarelle et le paysage du bord de rivière forme une nouvelle harmonie. Ça pourrait être une fusion entre la matière et le sujet. Quoi qu’il en soit, l’équilibre entre la forme et le contenu est un facteur qui maintient son travail et qui n’est pas pris dans le piège de la modernité. Les couleurs et la brillance de la peinture à l’aquarelle aussi bien que l’éclat et la texture de celle-ci sont recouvertes par l’expression du bord de rivière avec des rochers en nous quidant à la découverte d’un certain secret caché dernière la nature. Les propriétés organiques de l’eau servent à créer une forme optimale sous l’utilisation des propriétés d’aquarelle, et l’arsite devient un assistant minimal soutenant un tel phénomène merveilleux. Les propriétés de l’aquarelle - fondues, déplacées, mélangées et transformées - nous disent au nom de l’eau ce qui sont l’origine de telles formes d’un trou perforé sur la surface de la roche, de la mousse recouvrant la surface et de la forme ronde découpées.

Kim Young-ho Ph.D
Professeur de Chung-Ang University
Historien de l’art, critique d’art




Expositions

01/12/2016 - 14/01/2016

Tout afficher

Printemps / Ete 2016 N°92

Cliquez-ici

Haut de la page