ContactsContacts
한국어

Accueil >  Programme  >  Expositions  > Exposition de Jihee Han

Exposition de Jihee Han

Du 1er décembre 2016 au 14 janvier 2017

De 10h00 à 19h00

Galerie Vincent Lécuyer
34, rue de Lille
75007 Paris



Du 1er décembre 2016 au 14 janvier 2017 / Galerie Vincent Lécuyer


Née en 1985 à Busan, Corée du Sud, Jihee Han évoque dans ses paysages abstraits, silencieux, solitaires, la force de l’instant. La montagne majestueuse s’impose massivement, sans avoir à nous donner d’explication.

Après s’être fait remarquée dans plusieurs expositions personnelles ( « Here », Kookmin Art Galerie Séoul en 2008 / « Des rêves et des refliefs », Galerie 89 Paris en 2015… ) et collectives ( « Jeune Création 2013 », Centquatre Paris / « Paris Artistes » en 2016), Jihee Han exposera « l’énergie paisible » de ses paysages à la galerie Vincent Lécuyer du 1er décembre au 14 janvier 2017.

« Depuis quelques années, je n’ai plus l’impression de peindre des éléments naturels tels que montagnes, chutes d’eau, pierre, etc. Et pourtant, ils y sont aussi. Mais j’ai l’impression que je suis déjà au-delà, ou peut-être en deçà. Je peins un certain mouvement, une atmosphère qui sont en eux et au-delà d’eux, quelque chose qui les habite, ou bien qu’ils font naître »

En 2011, deux ans après après l’obtention d’un BFA en peinture à la Kookmin University à Séoul, Jihee Han s’installe à Paris. Après une période figurative, l’artiste s’intéresse à l’univers insaisissable du paysage, qui la renvoie à un monde intérieur, vers l’invisible. L’essence de son abstraction, à l’instar de Mark Rothko dont elle s’inspire, c’est le paradoxe de montrer notre condition humaine sans être figuratif. C’est l’indicible de l’être humain, et sa solitude, qui ne peut s’exprimer en mots ni en figures.

Ses paysages sont abstraits car ce n’est pas une montagne ou de l’eau que Jihee peint, mais « l’idée évoquée par la chose, un état ou une certaine atmosphère ». La couleur, les pleins, les vides, les proportions, la lumière, ont autant de significations. Sous le pinceau de l’artiste, la montagne devient liquide, la pierre transparente, et l’eau se fait mate : car le plus important pour Jihee Han, c’est l’énergie gestuelle, organique de sa création. C’est la couleur, les empâtements de coulures.


▤ Pour plus d’informations ▷▷ www.hanjihee.com / www.vincentlecuyer.com




Expositions

22/03/2017 - 26/04/2017

Tout afficher

Automne / Hiver 2016 N°93

Cliquez-ici

Haut de la page